topblog Ivoire blogs

28/01/2012

D'une girouette nommée ONU à la bave mensongère d'HRW : une semaine comme une autre

Lu sur http://www.sosci.org/MSLYF/node/162

 

Alors que le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Cote d’Ivoire, Bert Koenders, s'exposait devant le Conseil de sécurité jeudi 26 janvier 2012, Monsieur A. Touré faisait le point de presse hebdomadaire de l’ONUCI, pendant lequel il a réussi à commenter l’actualité sportive, bien avant de réaffirmer l’attachement de son organisation à « la liberté de manifestation, la liberté de rassemblement et la liberté d’expression pacifiques ». Tout en se défaussant immédiatement de la responsabilité pour l’encadrement des manifestations sur une police et gendarmerie ivoirienne qui ne sont clairement pas à même de remplir un rôle de maintien de l’ordre. Il s’agissait d’un rassemblement du Front populaire ivoirien (FPI) qui a été attaqué avec des pierres et où il y a eu mort d’homme. Mais c’est vrai que les casseurs étaient excusés d’avance et couverts par leur chef de bande en visite en France. « Tous ces gens voient [dans les dirigeants du FPI] des concitoyens qui ont tué leurs parents » a dit celui-ci dans son infinie sagesse.

la suite sur: http://www.sosci.org/MSLYF/node/162

20:20 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : onu, hrw

04/12/2011

Le Salaud

Lu sur:

http://www.sosci.org/MSLYF/node/148

 

Mea culpa. Lorsque j'ai écrit ces lignes je pensais que la collusion serait future. J'ai oublié de regarder dans le passé de M. Ocampo. Mais la connexion est là et le conflit d'intérêt patent. Ce Monsieur est membre du comité consultatif de Transparency International et a officié comme président de sa délégation en Amérique latine et aux Caraïbe (un organisme financé par Georges Soros, qui finance aussi HRW qui produit le matériau de base pour les accusations contre le Président Gbabgo et qui donne de temps en temps quelque subside via l'Open Society Institute directement à la CPI) . Je ne suis pas de ceux qui souffrent de "complotite aigue" et pourtant les faits sont tétus.

Le 4 décembre

*****

M. Moreno Ocampo est un salaud. Un salaud ordinaire, pas tout à fait sartrien mais un beau spécimen quand même. De son existence que retiendrons-nous ? Les courbettes devant M. Ouattara, la synchronisation de leurs agendas pour se retrouver en cachette ? Ou encore, sa franche poignée de main avec un criminel de Guerre à la une des journaux (non la CPI n’a pas le monopole de les nommer !)

Et qui sont les souteneurs du Monsieur ? Je vous le donne en mille ? Et oui, c’est sur la base des rapports des hooligans des droits de l’homme HRW, les menteurs à la petite semaine que Monsieur Ocampo s’est fait une religion. On ne va pas lui demander de faire un travail de fond alors qu’il est sur le point de quitter ses fonctions.

La suite sur:

http://www.sosci.org/MSLYF/node/148

 


22:39 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cpi, hrw