topblog Ivoire blogs

12/06/2008

Violences xénophobes en Afrique du Sud

4676a5c1349c21707ea62df70589bbf0.jpgUn article qui revient sur le bilan des victimes et nous apprend qu’un tiers des morts (21 sur 62) sont des citoyens sud-africains.

http://www.mg.co.za/articlePage.aspx?articleid=341847&are.../

22/05/2008

Mister Grande Gu… *!

914dd0f2ea0520f16cdcfb5f93990c6f.jpg

Le ministre des Affaires étrangères, Moses Wetangula, du gouvernement de partage du gâteau en place au Kenya a cru devoir donner des leçons aux sud-africains. Il a déclaré mardi que les attaques xénophobes ciblant les étrangers préoccupaient grandement le Kenya et tous les autres Africains, et doivent être condamnées par la communauté internationale. « L’Afrique du Sud est le dernier pays qu'on aurait imaginé plonger dans la xénophobie", a déclaré le très inspiré ministre rappelant que "pendant le chemin difficile vers l'indépendance, les sud-africains s'étaient expatriés sur tout le continent".
Je trouve particulièrement fort de café les leçons de morale que ce Monsieur qui siège dans un gouvernement pléthorique, animé par deux chefs qui s’accusaient il y a quelques semaines de visées génocidaires, tente de donner. Il y a quelques semaines Moses Wetangula et ses comparses par leurs déclarations fracassantes, les messages de haine qu’ils lançaient ont entraîné des violences qui ont fait plus d’un millier de morts, des milliers de blessés et des centaines de milliers de déplacés. Ces distingués messieurs siègent dans un gouvernement prétendument issu d’un scrutin dont les résultats comptent pour du beurre.
Il y a deux jours je soulignais ma préoccupation par rapport à ce qui se passe en Afrique du Sud. Les attaques xénophobes ont fait au dernier décompte 42 morts et 16000 déplacés. La police a arrêté plus de deux cent personnes impliquées dans ces violences.
L’état sud- africain, la société civile et les partis politiques sont mobilisés pour lutter contre les violences. D’abord il n’y a aucune ambiguïté quand à la qualification des faits. En Afrique du Sud, on parle d’attaques xénophobes. On ne dit pas « évènements » comme je l’ai entendu lors du génocide des tutsi au Rwanda ou lors des pogroms croisés entre le Sénégal et la Mauritanie en 1989. Hier, le Président Thabo Mbeki a réquisitionné l’armée qui va venir en soutien à la police dans la province de Gaudeng épicentre des violences. Au cours de cette même journée il y a eu des manifestations contre les attaques xénophobes. Madame Winnie Madikizela-Mandela membre du comité exécutif de l’ANC a visité le township d’Alexandra, elle y a exprimé sa tristesse, sa compassion aux victimes, condamné les violences.
Il sévit en Afrique du Sud des violences xénophobes localisées dans la province de Gauteng et en particulier la métropole de Johannesburg. Face à cette situation les efforts déployés tardent à apporter la preuve de leur efficacité. Il y a urgence mais cela n’autorise pas les cyniques à se payer une vertu.

*Titre 7 Album Alpha Blondy Jah Victory Mediacom