topblog Ivoire blogs

28/01/2012

D'une girouette nommée ONU à la bave mensongère d'HRW : une semaine comme une autre

Lu sur http://www.sosci.org/MSLYF/node/162

 

Alors que le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Cote d’Ivoire, Bert Koenders, s'exposait devant le Conseil de sécurité jeudi 26 janvier 2012, Monsieur A. Touré faisait le point de presse hebdomadaire de l’ONUCI, pendant lequel il a réussi à commenter l’actualité sportive, bien avant de réaffirmer l’attachement de son organisation à « la liberté de manifestation, la liberté de rassemblement et la liberté d’expression pacifiques ». Tout en se défaussant immédiatement de la responsabilité pour l’encadrement des manifestations sur une police et gendarmerie ivoirienne qui ne sont clairement pas à même de remplir un rôle de maintien de l’ordre. Il s’agissait d’un rassemblement du Front populaire ivoirien (FPI) qui a été attaqué avec des pierres et où il y a eu mort d’homme. Mais c’est vrai que les casseurs étaient excusés d’avance et couverts par leur chef de bande en visite en France. « Tous ces gens voient [dans les dirigeants du FPI] des concitoyens qui ont tué leurs parents » a dit celui-ci dans son infinie sagesse.

la suite sur: http://www.sosci.org/MSLYF/node/162

20:20 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : onu, hrw

23/01/2012

ONU: Deux poids deux mesures!

Lu sur http://www.sosci.org/MSLYF/node/161

Le système onusien navigue à vue et ses nombreux affidés, affiliés et complices ne sont pas à une contradiction près.

HRW se targue de maintenir les fonctionnaires onusiens l’ONU éveillés sur les questions de droits humains en pondant des kilomètres de rapports et en ayant des conversations avec les grands chefs de l’organisation (mais sans publier la teneur des discussions au nom d’une nécessaire discrétion «Tout n'a pas besoin d'être public», « la divulgation pourrait même nuire ... à nos objectifs. » selon le site InnerCityPress).

Lire la suite sur http://www.sosci.org/MSLYF/node/161

16/01/2012

Le préfet d’Issia présumé coupable « d’amitié »

lu sur sosci.org:

 

 

Nous apprenons que le préfet d’Issia a été arrêté. Son crime ?

« … ce sont ses liens très étroits avec les barons du régime de Laurent Gbagbo, originaires de la localité qui ont attiré l’attention de la justice ivoirienne. Outre le fait que ses rapports étaient particulièrement cordiaux avec l’ancien porte-parole de Laurent Gbagbo, Désiré Tagro, devenu plus tard tout-puissant ministre de l’Intérieur, des rumeurs prêtaient à Pascal Kouakou N’Guessan, des relations amicales avec Paul Antoine Bohoun Bouabré. »... lire la suite sur

http://news.abidjan.net/h/422960.html

Morale de cette histoire qui prêterait à sourire si elle n’illustrait encore une fois le peu de cas que fait le régime Ouattara des libertés publiques ? Aucune. Elle ne sert qu’à démontrer la promptitude d’un régime aux abois à incarcérer de manière arbitraire ses concitoyens.

 

http://www.sosci.org/MSLYF/node/160