topblog Ivoire blogs

16/10/2011

La CPI - le paroxysme de l'a-justice

Lu sur http://www.sosci.org/MSLYF/node/145

M. Moreno Campo, en visite en Côte d’Ivoire, nous annonce qu’il mènera une enquête « impartiale», et il n’y a aucune raison que nous ne le croyions pas. Les juges de la CPI l’ont autorisé le 3 octobre à enquêter sur des crimes contre l'humanité et des crimes de guerre commis en Côte d’Ivoire (crise postélectorale, après ou bien avant, lui-même donne l'impression de ne pas trop savoir - de toute façon il sera bientôt parti).

HRW (organisme financé par Georges Soros, le milliardaire américain qui a aussi financé la campagne électorale de son ami Alassane Ouattara qui est aussi au cas un protagoniste de la crise mais qu’il ne faudrait pas inquiéter) lui a déjà mâché le travail et lui a fourni des pistes. Parce qu’il ne faudrait pas passer « à côté de certains des principaux auteurs de crimes », s’étrangle l’organisation qui pense que la CPI a «trop souvent ignoré certains crimes importants» et pas seulement en Côte d'Ivoire*.

Pour le coup, ce petit monde est en phase puisque le procureur a d’ores et déjà annoncé qu’il n’y aura qu’entre trois et six inculpés - dont il n’a pas voulu révéler les noms - mais qui seraient les principaux responsables des crimes les plus odieux - sur la base de quels critères ?

La suite sur:

http://www.sosci.org/MSLYF/node/145

Les commentaires sont fermés.