topblog Ivoire blogs

27/04/2011

Le double “je” de Tiken Jah

1 - Ticken Jah côté face : JE suis un apôtre de la paix

La star du reggae Tiken Jah Fakoly souhaite que les artistes et les footballeurs ivoiriens organisent une tournée dans les grandes villes de Côte d’Ivoire pour aider à la réconciliation, a-t-il déclaré à l’AFP dimanche lors d’un entretien au Printemps de Bourges. “Lorsque les forces de l’ordre vont maîtriser la sécurité, nous, les artistes, les footballeurs de l’équipe nationale, devons absolument organiser une tournée nationale dans une dizaine de villes en Côte d’Ivoire”, a estimé le chanteur ivoirien qui est en concert dimanche au Printemps de Bourges, un festival organisé chaque année dans cette ville du centre de la France. Tiken Jah Fakoly a toutefois précisé ne pas avoir envie de “prendre la tête de cette organisation”, souhaitant que “l’initiative vienne du footballeur Didier Drogba”. Mais “si je n’ai pas le choix, je le ferai”, a-t-il assuré. (via afp - le 25/04/2011)

2 - Tiken Jah côté pile : JE finance la guerre dans mon pays

Ticken Jah en compagnie de chasseurs Dozo, une milice traditionnelle acquise à la cause d’Alassane Ouattara et largement impliquée dans l’épuration ethniqueactuellement en cours en Côte d’Ivoire.

Extraits d’une entrevue d’Abdoulaye Traoré, ex-seigneur de guerre acquis à la cause d’Alassane Ouattara

Tiken Jah a quel rapport avec la rébellion ?

Abdoulaye Traoré : Notre arrestation au Mali a été menée par Tiken Jah. Nous étions en Libye lorsqu’il nous a demandé de venir le rejoindre au Mali pour parler affaire. Nous n’avons pas trouvé de problème. Puisqu’avant l’attaque du 19 septembre 2002, c’est lui qui était notre tuteur au Mali. Quelques jours après notre arrivée, nous sommes mis aux arrêts. Pendant notre incarcération, il n’a pas mis les pieds. C’est après que nous avons été informés que ce dernier a été actionné par les services de Guillaume Soro et malien pour nous conduire dans ce traquenard. C’est l’un des pions essentiels de la rébellion. Il a joué un rôle très important. C’était un pion essentiel. Il était chargé d’héberger tous les éléments à Bamako. C’est lui le tuteur. Il nous a mis dans toutes les conditions. Il organisait des concerts. Les fonds recueillis étaient mis en notre disposition. Il s’est enrichi dans la rébellion. Il faisait du trafic du coton. C’est son petit frère qui était chargé de convoyer les camions vers le Mali. Il était dans un deal avec Kouakou Fofié. (via)

3 - Résumé : Le double jeu de Ticken Jah Fakoly

Ce n’est un secret pour personne, Ticken Jah est, depuis de nombreuses années, acquis à la cause d’Alassane Ouattara, le nouveau gouverneur président ivoirien installé militairement par la France, pourtant le même artiste possède dans son répertoire les paroles suivantes :

La politique France Africa
C’est du blaguer tuer

Blaguer tuer
[…]

Ils nous vendent des armes
Pendant que nous nous battons
Ils pillent nos richesses
Et se disent être surpris de voir l’Afrique toujours en guerre
Ils ont brûlé le Congo
Enflammé l’Angola

[…]
Ils cautionnent la dictature

[…]

Ils ont amputé les enfants en Sierra Leone
Ceux du Libéria ont été mutilés

Extraits de Françafrique par Ticken Jah Fakoly

En savoir plus : Non aux Rasta Poux: Tiken Jah Faux-cul veut-il faire assassiner Drogba?

Commentaires

By FAUXCUL

TIKEN JAH FAKOLY
Qu’il se soit marié pour la nième fois ou en cachette à Bamako, n’est pas l’essentiel et c’est son affaire. Nous, nous avons d’autres chats à fouetter avec une Côte d’Ivoire saccagée par les barbouzes de la présence française en Afrique et la duplicité de tous les néocoloniaux africains. Les patriotes africains ne pardonneront jamais la couardise de ces faux militants artistes bêlant dans les concerts contre les turpitudes des dictateurs et pantins africains dont ils se révèlent être des soutiens impénitents. En effet dans la crise ivoirienne, on n’a pas vu Tiken-Jah Fakoly sur des positions anti-impérialistes. Mieux, tout comme son compatriote Alpha Blondy qui n’était plus à sa dernière lâcheté politique, T-J. Fakoly a soutenu la rébellion au nord par proximité ethniciste et intérêts calculés où nous dit-on, lui et ses frangins trafiquaient depuis sur la production cotonnière de pauvres paysans du Nord du pays tenu par Ouattara et Soro. Comme le dit justement K. Marx, il importe de juger l’homme sur ses actes et non sur ce qu’il dit de lui-même. La crise ivoirienne a déchiré définitivement et mis à nu l’anti-néocolonialisme de saltimbanque qu’incarnent nombre d’artistes de la scène en Afrique ; particulièrement, Tiken-Jah Fakoly et Alpha Blondy. Ces deux là ne tromperont plus la jeunesse patriotique ivoirienne et africaine. Cette jeunesse sait maintenant quels intérêts ces gens défendent. Poulet-Jah Fakoly et Alpha le Blondinet, pour les besoins de la panse et manger aux bonnes tables, n’hésitent plus à soutenir la Mangecratie qu’ils dénoncent en mots sur scène et qu’offrent dans les faits, la Françafrique, la fameuse communauté internationale, les chacals de l’UA, de l’ONU, et autres FMI qui soutiennent les intérêts occidentaux et ceux de la bourgeoisie ouest-africaine la plus réactionnaire en Côte d’Ivoire devenue pôle majeur de tous les pillages. A l’occasion du drame ivoirien, Alpha Blondy et Tiken Jah Facoly se sont révélés être de vrais suppôts patentés de tous ces clans de la maffia internationale qui confisquent l’indépendance de la nation ivoirienne. En bons soutiens de la rébellion de Ouattara et Soro, ils ont joué le rôle de propagandistes zélés en faveur de l’interventionnisme armé sarkozien en France et ont bénéficié d’un accès sans réserve aux médias occidentaux les plus aptes aux média-mensonges et aux manipulations de toutes sortes pour distiller d’autorité, en intellectuel africain agréé, des assertions mensongères et émotives sur un problème dont les dimensions socio-historiques et implications les dépassent. Quelle honte ! De voir justement et malheureusement, que dans cette affaire, les vrais manipulés, étaient eux-mêmes. On sait maintenant dans quel bateau Tiken Jah Fakoli et Alpha Bolndy veulent nous mener. Et nombre d’artistes et écrivains ivoiriens ou africains de cet acabit en sont là, avec ce triste spectacle de porteurs de faux manteaux de lutte dont ils s’affublent. La tromperie ne passera plus même couverte d’un vernis pourri de résistance verbeuse.
FAUXCUL le 8/05/2011

Écrit par : FAUXCUL | 08/05/2011

nous trouvons que l'artiste tiken jah est un pretendu et il nous fais penser au proverbe qui dis "fais ce que je dis mais ne fais pas ce que je fais" carce individu parais comme un defesseur desafricains il en realite il ne l' est pas

Écrit par : guipi | 23/05/2011

Les commentaires sont fermés.