topblog Ivoire blogs

12/04/2011

IBRAHIMA SENE DU PIT à propos du président LAURENT GBAGBO « Gbagbo a été kidnappé par l’armée française et remis à son adversaire »

 

Gbagbo261108220.jpg

 

Après le kidnapping du Président de la Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo à son domicile à Abidjan le mardi 11 avril 2011, ses camarades sénégalais montent au créneau pour dénoncer l’intervention de la France dans le conflit politique ivoirien. Ibrahima Sène N°2 du Parti de l’Indépendance et du Travail (PIT) du Sénégal qui fait partie des premiers intellectuels africains à défendre Laurent Gbagbo, confirme cette thèse dans un entretien accordé à nettali.net. Pour lui, l’intervention de la France est à inscrire dans la mission impérialiste de ce pays qui se poursuit après 50 ans d’indépendance. Entretien…


NETTALI : Quelle est votre réaction à chaud après la chute de Laurent Gbagbo, vous qui avez été parmi les premiers à témoigner une sympathie ouverte au président déchu de la Côte d’Ivoire ?

IBRAHIMA SENE : merci, mais il faudra bien se rendre compte que Gbagbo a été Kidnappé par l’armée française et remis à son adversaire. C’est la première fois qu’on voit un chef d’Etat en exercice se faire évincer de cette manière là.

Mais cela, est-ce que vous pouvez le confirmer parce qu’il semble que ce sont les forces pro-Ouattara qui l’on capturé ? Ce sont en tout cas les dernières informations relayées ?

Ce sont toujours les premières informations qui sont plus fiables que les rectificatifs de la suite. Parce que c’est quand même scandaleux de savoir que c’est l’armée française qui l’a arrêté. C’est par la suite, se rendant compte du Tollé que cela allait susciter dans le monde qu’ils se sont mis à dire, non, ce n’est pas nous, c’est l’armée de Ouattara. Qui a amené l’armée de Ouattara là bas ? L’armée de Ouattara était incapable de s’approcher malgré les bombardements sur le matériel lourd de Gbagbo, les soldats de Ouattara étaient incapables de s’approcher de là où Gbagbo était. Il a fallu 48 heures de bombardements intenses et une armada de Blindés sur la présidence pour pouvoir l’arrêter.

Mais vous ne pensez pas quand même que Gbagbo a manqué de lucidité, parce que l’histoire quand même donne raison à Ouattara, puisque Gbagbo aujourd’hui a perdu la bataille. Est-ce que finalement il ne fallait pas privilégier la solution de la négociation et de la concertation, comme le lui conseillaient beaucoup de ses partisans.

Il faut bien rectifier, l’histoire n’a pas donné raison à Ouattara. C’est la force de la France qui a donné raison à Ouattara. Parce que l’histoire encore une fois dans ce domaine aurait dû être l’expression du peuple ivoirien. Voilà un président, je dis bien en exercice, parce que même la presse française répète que c’est le président sortant. Un président sortant qui n’a pas passé service parce qu’il a un contentieux électoral, on vient, on le kidnappe et on le transfert à son adversaire. La France a effectué et a exécuté un coup d’Etat. Et heureusement que ce n’est pas l’armée de la CEDEAO qui a exécuté cette sale besogne et cela grâce à l’attitude patriotique du Cap Vert et de l’Angola. Cela, malgré les pressions de sorte de la France relayées en Afrique par Compaoré, Abdoulaye Wade.

Mais finalement est ce que ce n’est pas une défaite de tous les pays africains ? Parce qu’ils n’ont pas voulu intervenir en Côte d’Ivoire, c’est la France qui le fait aujourd’hui à leur place. Ils auraient dû intervenir ce qui aurait empêché aujourd’hui de laisser comme vous le dites, la place à la France. En d’autres termes ils n’ont pas assumé leurs responsabilités.

Cela me rappelle le discours sur le colonialisme. Ils disaient que nos roitelets se faisaient la guerre, que c’étaient des sauvages. Il a fallu donc que la France vienne civiliser nos peuples pour nous occuper. La France nous a colonisés sous le prétexte de nous libérer de la barbarie, sous le prétexte de nous civiliser et c’est la même chose qui se répète. Maintenant la France vient nous recoloniser après 50ans d’indépendance sous prétexte de nous démocratiser. Et on voit les mêmes cultures d’intellectuels. Des intellectuels aliénés qui continuent à dire oui, nos ancêtres là étaient incapables de se civiliser, ou bien des contemporains comme Gbagbo sont incapables d’être démocrates. Mais comment on peut accepter qu’une puissance étrangère prenne sur lui la...

Mais ils n’ont pas parlé de civilisation, cette fois-ci.

Démocratiser, c’est la même chose. Démocratie et Droits de l’Homme cette fois-ci. Ils se sont octroyés le droit de décider ou faire de la démocratie, ou faire les droits de l’Homme. Pourquoi les droits de l’Homme, ils ne l’ont pas fait accepter à Gaza quand l’Israël se comporte de cette façon.

Si l’Union Africaine refuse de prendre ses responsabilités, vous ne pensez pas que cela puisse expliquer l’intervention de la France. On dit souvent que la nature a horreur du vide

Je dis encore une fois, l’UA n’a pas le droit d’intervenir dans un pays pour régler militairement des…

Mais quelle est la solution alors, l’impasse ? Parce que Gbagbo s’est accroché au pouvoir et il y a eu en plus une guerre civile à l’intérieur du pays.

Je dis que l’impasse est venue du fait que les gens n’ont pas voulu régler politiquement la question. Pourquoi ils n’ont pas voulu, parce que régler un contentieux électoral, ce n’est pas la première fois que ça arrive dans le monde. On voit là où c’est contesté et on reprend les élections. Là où c’est contesté. Pourquoi en Côte d’Ivoire, ils on dit non, il a perdu, il n’a qu’à dégager et puis c’est terminé pendant qu’il conteste et pendant que l’institution habilité à proclamer les résultats définitifs, cette institution lui donne la victoire. En tout cas, il y a une chose, si nous africains, en tout cas nous intellectuels, nous continuons à courber l’échine devant la volonté impériale de la France, des Etats-Unis, de l’Union Européenne pour nous dicter nos comportement, pour faire chez nous la démocratie, pour nous dire que nous somme des sauvages, nous ne pouvons pas respecter les droits de l’Homme pendant que … je pense que Sarkozy devrait quand même être le dernier à venir défendre les droits de l’Homme en Afrique lui qui mène une politique xénophobe claire, nette et précis et d’exclusion sociale. Voilà, il s’en prend aux musulmans en disant qu’il y a trop de musulmans en France, et même l’immigration légale, il veut la limiter. Un gars comme ça, un xénophobe qui mène la politique la plus rétrograde connue par la France, c’est ce gars là qui vient défendre les droits de l’Homme en Afrique sous les applaudissements des chefs d’Etats et de quelques intellectuels que je ne voudrais pas nommer. Mais moi je disais, je suis fier des pays comme l’Angola et le Cap Vert n’ont pas accepté que la CEDEAO fasse la salle besogne à la place de la France pour imposer Ouattara. Je suis aussi fier qu’un pays comme l’Angola et par la suite l’Ouganda et ensuite la Tanzanie ont refusé que l’Union Africaine fasse la salle besogne. Ils ont compris que c’est la France qui est derrière tout ça et ne dites pas qu’ils ne l’ont pas dénoncé. Ils ont dénoncé l’attitude de la France. Ils ont dénoncé l’attitude de la France mais ils n’ont pas les moyens de faire face à la France, pendant que la France est adossée à l’Union Européenne et les USA pour faire son sale besogne.

Mais au-delà de Gbagbo qui tombe de façon spectaculaire avec tout ce qui va avec, ne pensez-vous pas que c’est quelque chose de bien pour les pays africains que de voir les présidents qui s’accrochent, tomber parce que cela peut constituer une sorte de jurisprudence et en tout cas inspirer les présidents africains pour que ces derniers ne s’accrochent pas au pouvoir une fois qu’ils auront perdu les élections ?

Ne vous trompez pas. Le rôle de la France actuellement n’est pas de faire tomber les présidents qui s’accrochent, mais de faire tomber les présidents qui lui sont hostiles. Les présidents qui peuvent menacer les intérêts de la France en Afrique. Pourquoi la France ne fait pas tomber Faure Yassimbe, pourquoi la France ne fait pas tomber Ali Bongo du Gabon ? Pourquoi la France ne fait pas tomber Idriss Deby, pourquoi ? Non que les gens ne se trompe pas en disant oui ça va faire jurisprudence, la France va faire tomber ou les USA vont faire tomber les présidents qui s’accrochent. Ils vont faire tomber tous ceux qui voudront porter atteinte à leurs intérêts en Afrique et ceux qui applaudissent aujourd’hui s’ils sont des patriotes risquent de pleurer demain. Parce que demain, par exemple au Sénégal, nous pouvons gagner contre Wade et la France soutient Wade qui va dire qu’il a gagné.

Ah oui vous pensez que ça peut aller jusque là ?

Mais pourquoi pas ? Encore une fois si l’alternance qui se dessine risque de porter atteinte aux intérêts de la France ; la France va soutenir Wade. Il ne faut même pas se faire des illusions. Donc il faut que les gens se disent une chose que la France n’est pas là pour faire respecter la démocratie, pour faire respecter les droits de l’Homme, mais pour défendre ses intérêts et ceux qui essayent d’occulter cela véritablement, s’ils sont de vrais patriotes vont se réveiller tristement déçus.

 

 

Source: Nettali.net

Les commentaires sont fermés.