topblog Ivoire blogs

02/12/2010

Nous sommes tous des patriotes ivoiriens !!

 

z761jklu.jpg

Hier il a soufflé un vent d’hystérie sur les relations internationales et les éternels prescripteurs ne se sont pas gênés de brandir des principes dont tout un chacun sait qu’ils en font un usage à géométrie variable. Ainsi, nonobstant le fait que l’instance légitime des élections ivoiriennes, la CEI, affirmait par la voix de son Président son incapacité à livrer des résultats ; Le Secrétaire général de l’ONU de se fendre d’une déclaration dans laquelle il réclame la publication « sans délai » des résultats. L’Élysée ne demandait pas moins : une publication « avant ce soir ». Quand à l’Union Européenne, sa chef de la diplomatie Catherine Ashton (elle s’est trouvée des racines ivoiriennes au point de parler au nom du peuple de ce pays) , elle demandait que les résultats soient publiés « avant minuit ». Je ne veux pas être mauvaise langue mais je ne peux m’empêcher de voir en ces propos des déclinaisons de la demande de Ouattara d’une publication « immédiate » des résultats. Alassane Dramane Ouattara qui fait d’autant plus facilement une telle demande qu’il sait, la CEI est truffée de ses affidés, qu’elle n’a aucune chance d’aboutir.

Alassane Dramane Ouattra n’a pas gagné d’élections et il le sait très bien. Il sait très bien que la stratégie de la LMP, n’est point d’empêcher que les résultats soient connus mais plutôt de prendre date en direction des législatives et locales en mettant à nu les fraudes dans les zones CNO et partant créer une jurisprudence qui permettra de rendre les élections plus transparentes. En cela Pascal Affi Nguessan a bien raison de se »battre » contre la forfaiture et il doit être félicité de même que tous les camarades qui sont à la CEI. Ceux qui avancent que Alassane Dramane Ouattara a gagné, prennent bien soin de ne pas trop s’avancer sur le taux de participation et ceci pour mieux donné des chiffres qui nécessitent pour être conforme à la réalité que l’électorat de Gbagbo s’abstienne mais qu’en plus que celui de Bédié se mobilise avec un report de voix de près de 80%. Ce n’est pas ce qui s’est passé le 28 novembre 2010, tout le monde le sait.

Ce qui se passe en Cote d’Ivoire intéresse toute l’Afrique, car ce qui se joue est notre capacité à rester maitres de notre destinée. L’Union Européenne, L’ONU et autres sont l’émanation de rapports de forces qui veulent un certain ordre mondial. Cet ordre considère que la LMP et Laurent Gbagbo constituent un danger à son hégémonie et fait tout pour l’évincer. De Lomé à Kléber en passant par Marcoussis et aujourd’hui les injonctions, c’est toujours le même requiem qui se joue pour l’État républicain et social de Cote d’ivoire. Il appartient aux forces de progrès africaines de se montrer solidaire du peuple frère de Cote d’Ivoire pour l’aider à mettre un terme à la forfaiture et au coup d’état rampant qui dure depuis huit plus huit ans.

Nous sommes tous des patriotes ivoiriens

 

Commentaires

"et ceci pour mieux donné des chiffres qui nécessitent pour être conforme à la réalité que l’électorat de Gbagbo s’abstienne"

Vous êtes vous relu??

"mais qu’en plus que celui de Bédié se mobilise avec un report de voix de près de 80%. Ce n’est pas ce qui s’est passé le 28 novembre 2010, tout le monde le sait"

Hum, as tu des sources?
As tu regardé les scores du deuxième tour dans le fief de Bédié (Daoukro).

Écrit par : sery | 13/12/2010

Les commentaires sont fermés.