topblog Ivoire blogs

12/02/2010

Changer de paradigme

Gbagbo261108220.jpg

Il ya quelques jours Sidiki Konaté a récidivé, menaçant la Cote d'Ivoire et les ivoiriens de guerre civile et de « rwandarisation » (sic). Hier le Patriote, a mis en une cinq personnalités proches du président Gbagbo et leur a enjoint de se prononcer, car leurs « ... parents sont injustement spoliés de leur nationalité ». Et le journal de sortir son argument massue « En effet, dans sa volonté d'afficher un grand amour pour le Nord et dans l'optique d'une campagne de séduction, Gbagbo, qui brandissait déjà Laurent Dona Fologo, Mamadou Koulibaly et Nadiana Bamba comme des preuves visibles de son attention pour ses compatriotes du Nord, s'est entouré de cadres comme son directeur de campagne Issa Malick Coulibaly et les Dossongui, Traoré Dohia, Samba Coulibaly, Doulaye Coulibaly et Gervais Coulibaly. Ceux qui avaient pensé que le fait était sincère se rendent évidemment compte que le geste du président candidat n'obéissait qu'à des calculs politiciens. Difficile de comprendre qu'un candidat qui court derrière le suffrage d'une population, braque la justice contre elle, pour déclarer ses fils fraudeurs et usurpateurs de la nationalité ivoirienne. »

Il n'y a pas de doute et les deux exemples que je viens de citer peuvent être multiplié à l'infini, une partie de l'opposition ivoirienne alliée à la faction mafieuse de la rébellion a décidé de terroriser - de nouveau - les ivoiriens. Elle ethnicise les contentieux politiques et judiciaires, pour justifier la violence qu'elle utilise pour empêcher l'expression des moyens légaux et légitimes de leurs résolutions et retarder le processus électoral synonyme de normalisation. Le saccage puis l'incendie de la sous-préfecture de Vavoua en est un exemple. Ne nous y trompons pas, ce que l'AFP a appelé « incident » n'est pas le fait des jeunesses bavardes du RHDP. C'est bien un signal des rebelles. Le but de toutes ces manœuvres n'est de maintenir le statu quo ante, synonyme de la persistance de la zone CNO avec ses seigneurs de guerre véritables saigneurs du nord ivoirien. À la confusion ambiante, Il ne faudra pas s'étonner que dans les semaines à venir cette sainte alliance fasse tout pour faire jouer un role actif à la « communauté internationale » avec le retour des structures genre Groupe de travail international. Une confusion c'est bien, mais deux c'est mieux.

Le processus de Ouagadougou ayant montré certaines limites notamment la capacité de Soro Guillaume à faire respecter à ses troupes la part d'engagements qu'ils ont souscrits, Il va falloir à Laurent Gbagbo jouer finement dans les semaines à venir. Il faudra qu'il cesse de considérer que c'est l'élection le point d'orgue du processus de normalisation en Cote d'Ivoire. Sa tache doit être de sauver l'état ivoirien et de le rétablir dans toutes ses prérogatives et sur toute l'étendue de son territoire. Même si sa réputation doit en prendre un coup il doit envoyer comme signal à la CEDEAO, l'UA et L'ONU que cet objectif est le seul qui lui importe.

Commentaires

Bonne lecture des évènements, à mettre en perspective avec les rumeurs de dissolution du gouvernement ce vendredi soir
wait & see!!!!

Écrit par : Djé | 12/02/2010

Les commentaires sont fermés.