topblog Ivoire blogs

24/10/2008

Petits meurtres entre amis

guy andré kieffer.jpg
C’est l’Agence France Presse (AFP) qui nous l’apprend, le Juge Ramaël aurait convoqué Madame Simone Gbagbo l'épouse du président ivoirien à Paris hier jeudi 23 octobre 2008, dans le cadre de l’enquête sur la disparition de Guy-André Kieffer. La dépêche nous apprend que Madame Gbagbo ne s’est pas rendue à cette convocation mais ne nous dit pas si le juge français l’a convoqué en respectant les conditions qu’imposent la convention d’entraide judiciaire entre la Cote d’ivoire et la France.

On notera que cette fois RFI n’a pas osé relayer en exclusivité cette information. Sur le site internet de la « radio mondiale », ce jour à 15 heures TU, on ne trouve nulle trace de cette information. Pour Rappel, la « convocation » du 10 juillet 2008 avait été annoncée en boucle sur l’antenne de Rfi et sur le site internet de Rfi dès le 8 juillet 2008 à 4heures 33 TU. Qui peut le plus, peut le moins !!!Oui Me Ange Dadjé !!!
Mais pour moi l’évènement en ce qui concerne l’affaire de la disparition de GAK est bien ce que j’ai lu cette semaine :

« Ancien journaliste au quotidien La Tribune, spécialiste des matières premières, Guy-André Kieffer s'était mis en disponibilité de son journal en 2002 pour participer, en Côte-d'Ivoire, à un audit de la filière café-cacao. Il avait rejoint une équipe de consultants dirigées par Stéphane de Vaucelles, un ancien de HSBC, au sein du cabinet Commodities Corporate Consulting (CCC). Un premier contrat d'environ 3,3 millions d'euros avait été avalisé à la mi-janvier 2002 par le Premier ministre ivoirien de l'époque, Pascal Affi Nguessan, et un acompte de 330 000 euros avait été débloqué. Mais, très vite, CCC s'est trouvé sous le feu croisé d'une guerre de tranchées entre dignitaires du régime. Le contrat de CCC a notamment été remis en question par le ministre de l'Economie et des Finances, Paul-Antoine Bohoun Bouabré. …
Guy-André Kieffer, surnommé « GAK », décide alors de rester à Abidjan mais en reprenant son Métier de journaliste, en indépendant... un peu seul. La plupart des journalistes étrangers étaient en effet partis après l'assassinat, le 21 octobre 2003, de Jean Hélène, le correspondant de Radio France Internationale (RFI). Imprécateur, fouineur, mais pas toujours respectueux des règles de sa profession, Guy-André Kieffer s'est vite mis à dos la plupart des dignitaires du régime et, en particulier, les proches du ministre de l'Economie et des Finances. Le 16 avril 2004, attiré dans un traquenard par Michel Legré, le beau-frère de la première dame du pays, Simone Gbagbo, « GAK » a été enlevé. Depuis, il a disparu. »
Qui a écrit cela ? César Etou ou Théophile Kouamouo ? Jean-Baptiste Akrou ou Pierre Lemauvais ? Non ce c’est aucun de ces éditorialistes proches de la résistance nationale ivoirienne. Ils ont trop de dignité pour flinguer de la sorte quelqu’un qui a disparu !!!
Je viens de citer des passages du dernier livre d’Antoine Glaser et Stephen Smith publié chez Plon et qui a pour titre « Sarko en Afrique ». Le premier est le patron d’un journal confidentiel dénommé La lettre du continent, tandis que le second est un ancien de RFI, du Monde et de Libération. Stephen Smith est celui là même qui pourfendait le Front Patriotique Rwandais (FPR), traitait Paul Kagamé et ses camarades de Khmers noirs et a écrit en 2003 un pamphlet raciste « Négrologie » primé par France Télévision . Celui-là même qui a participé à inventer un pseudo génocide des hutus dans l’est du Congo démocratique en 1996-1997.
Pour revenir à GAK, je suis abasourdi quand Antoine Glaser dit de lui qu’il était « un journaliste indépendant… un peu seul ». A ce que je sache, on nous a toujours dit qu’il était collaborateur de La lettre du continent. Doit-on mettre en doute cette information?
sarko.jpg

Commentaires

"PETITS" meurtres ???? Mais d'où sort ce type ?
...
Parce qu'un journaliste enquête sur une affaire opaque, alors sa tête a le droit d'être mise à prix ???
je comprends pourquoi Wade ne plaisante pas avec cette racaille journalistique sénégalaise. Pauvres nègres d'Afrique.

Écrit par : Krathos | 25/10/2008

Krathos,
de quoi parles-tu? Ne serais-tu pas un lecteur un peu pressé?

Écrit par : Djignab | 25/10/2008

L'affaire Guy André Kieffer est une de ces ténébreuses affaires dont la France colonialiste et impérialiste a le secret. D'abord qu'est-ce que cela veut bien dire" journaliste indépendant spécialiste du café/cacao"? Les faits prouvent et prouveront davantage que GAK n'était en réalité qu'un de ses agents sécrets français souvent envoyés en mission d'espionnage avec des cartes de visite à même de leur permettre d'accomplir leur mission, sans le moindre soupçon.
Pour ce qui est de l'affaire proprement dite, je ne vois pas ce que vient chercher madame Gbagbo dans cette affaire. Serait-elle responsable des actes posés par son beau frère qui est majeur depuis des décennies? Cette propension à l'associer à Légré même s'il est le mari de l'une de ses soeurs dévoile les arrières-pensées de l'Elysée qui était, au moment des faits, aux ordres d'un certain Jacques Chirac.
Quand à la convocation publicitaire du juge Ramaël, je me pose la question récurrente suivante: "Est-ce que la France se décolonisera-t-elle un jour?". La convocation de ce petit juge parisien prouve, à souhait, tout le mépris que l'ex-puissance coloniale a pour nos institutions et pour ceux qui les incarnent. Sinon madame Gbagbo en plus de sa qualité d'épouse du président de la république de Côte d'Ivoire, est députée et présidente du groupe parlémentaire FPI, elle est donc couverte par plusieurs immunités.

Écrit par : Elysée | 25/10/2008

Elysée
tu as bien raison de te poser ces questions.

Écrit par : Djignab | 25/10/2008

est-ce qu'on a besoin de tout lire !!!!! le titre est déja repugnant .

Écrit par : Krathos | 26/10/2008

Krathos,
tu n'es pas obligé de commenter ce que tu n'as pas lu.
Si tu veux débattre prend au moins la peine de lire ce qui est écrit.
Le titre de mon post n'est qu'un clin d'oeil au film "Shallow Grave" réalisé par Danny Boyle en 1994.Pour le reste je fais référence à une dépêche d'agence , un livre que je viens de lire et donne mon opinion.
Est-ce mon opinion qui est repugnante?

Écrit par : Djignab | 26/10/2008

@elysée, vous dites:

"La convocation de ce petit juge parisien prouve, à souhait, tout le mépris que l'ex-puissance coloniale a pour nos institutions et pour ceux qui les incarnent". c'est vrai, mais c'est justement parce que personne d'autres ne bafouent mieux que nous mêmes nos institutions, qu'ils sont par ailleurs banalisées par d'autres que vous citez.On n'exige pas à l'autre le respect qu'on ne s'accorde pas à soi même.c'est un des fondements qu'on ignore et nous rend souvent petit aux yeux de ceux qui savent cette vérité et qui l'intègrent dans leur comportement.

Écrit par : mohamed billy | 29/10/2008

Les commentaires sont fermés.