topblog Ivoire blogs

26/07/2008

La démocratie selon Wade

55e87629e736f1fd3259daf4684710f2.jpg

L’enfant terrible de la presse sénégalaise, Souleymane Jules Diop, vient de faire une nouvelle expérience de la conception du Président Wade de la liberté et des principes démocratiques. Il a été molesté, déshabillé, injurié par des très proches de Wade. Pour rappel, Souleymane Jules Diop vit en exil, depuis quatre ans, en Amérique du Nord.

La scène s’est déroulée hier 25 juillet 2008 à Chicago où le Président Wade était l’invité du NABJ, une association de journalistes noirs —forte de 4.100 membres qui a vu le jour en décembre 1975. Elle est la plus grande organisation de journalistes noirs aux Etats-Unis, selon sa présidente Barbara Ciera qui renseigne que Me Abdoulaye Wade est le premier chef d’Etat à être invité par la NABJ.
Souleymane Jules Diop été sauvagement agressé par la garde du Président Wade à Chicago, parce qu’il a pris la parole, sans autorisation, pour dire à l’auditoire que Wade est un dictateur. Il a manifesté pendant trente seconde son opposition à Wade. Dans un pays où le premier amendement de la constitution consacre la liberté de parole.

Souleymane Jules Diop tient une chronique hebdomadaire sur le portail internet Seneweb et une émission hebdomadaire également sur une web radio. La chronique de Souleymane Jules Diop, qui a renoncé à tout droit d’auteur, est reprise par plusieurs sites sénégalais, dans la presse écrite, photocopiée et vendue dans la rue. La page du portail où il met en ligne sa chronique reçoit au minimum 30000 visites chaque semaine. Son émission radio (en wolof) est écoutée autant de fois chaque semaine. Ce qui fait le succès médiatique de Souleymane Jules Diop n’est pas tant sa diatribe constamment anti-Wade mais le fait qu’il soit parfaitement renseigné. Tout se passe comme si malgré le fait que Souleymane Jules Diop combatte férocement le régime, celui-ci n’a pas trouvé quelqu’un pour tenir la place qui était la sienne naguère. Toutes les tendances et composantes du pouvoir de Wade continuent à le tenir informer.
Souleymane Jules est une sorte de chevalier blanc, déçue de la gouvernance de Wade pour lequel il a été un conseiller écouté jusqu’à leur rupture au début de l’année 2004. Au moment de la rupture, il était officiellement le conseiller en communication du Premier Ministre de l’époque Idrissa Seck. Son influence était plus importante car il a été un soutien efficace du Président Wade durant ses années d’opposition. Si c’est un déçu on ne peut en faire un aigri car la rupture d’avec le pouvoir résulte aussi de son tempérament et de sa volonté d’être en conformité avec ses convictions. N’est-il pas est allé dans le bureau du Président- où il entrait comme il le voulait- pour lui dire que les sénégalais ne l’ont pas élu pour la politique qu’il mène ? Il vit en exil au Canada depuis quatre parce que sa vie a été sérieusement menacée.
Souleymane Jules Diop avait annoncé depuis plusieurs semaines dans sa chronique et dans son émission radiophonique son intention de manifester à la cérémonie NABJ. Il n’ y a donc pas l’excuse de la surprise qui aurait entraînée « la réaction disproportionnée d’un élément isolé de la délégation du Président Wade ». Le traitement réservé à Souleymane Jules Diop résulte d’une stratégie mise au point par le Président de la République. L’utilisation de la violence à des fins politiques est une constante chez Abdoulaye Wade.

Lien vers la video (de qualité médiocre) de l’agression de Souleymane Jules Diop :

http://www.seneweb.com/news/elections2007/article.php?art...

Commentaires

Pourquoi se plaindre de la "démocratie selon Wade", quand on est soi-même un "fan" de politicien encore pire que Wade.

Wade ne fait que faire tabasser des journalistes courageux qui expriment leur idées; en côte d'ivoire, ton "idole" est "suspecté" d'en faire disparaitre (voir Kieffer) et certains de "ses policiers" en tuent ( Le sous-officier SERY ...qui tua Jean Hélène).
Wade n'est pas suspecté de parrainer des escadrons de la mort qui tuent des opposants , en côte d'ivoire, c'est le cas avec "ton idole" qui SEMBLE etre "mouillé" dans l'assassinat d'opposants.

Wade n'est également pas responsable d'un régime qui détourne des centaines de milliards , d'un régime qui importe à dessein des dechets toxiques....
Wade ne nargue par le peuple lorsqu'il y'a des crises alimentaires et inflationnistes, il ne banalise pas les problèmes même s'il n'y apporte pas des solutions efficaces.


Wade est juste "light" et modéré dans les exactions politiques par rapport à ton idole ivoirien alors n'oublie pas d'en faire cas dans ton analyse, cher Djignab !!!!
Wade peut être violent, c'est possible chez les dirigeants africains, mais il ne ferait que" tabasser" tandis que d'autres tuent et empoisonnent , avec votre caution, en côte d'ivoire.

Honnêteté intellectuelle oblige, je ne pouvais pas me priver de cette remarque.
Bien à vous, Djignab !!

Écrit par : Krathos | 26/07/2008

Krathos
tu t'avances sur un terrain un peu glissant. Je connais parfaitement le Sénégal(c'est mon pays) et avant d'avancer mes idées sur la Cote d'ivoire dans un blog, j'ai été un observateur attentif pendand sept ans. J'ai lu des dizaines de livres sur le pays, consulter tous les jours les journaux, discuter avec de nombreux ivoiriens, visiter le pays à un moment sensible.
Ce que j'avance sur Wade, convoqué devant n'importe quel tribunal, je pourrai le prouver.
Toi tu dis des choses sur Gbagbo, qui ont valu à des personnes -autrement plus informées et plus puissantes que toi- des condamnations pour diffation.
Pour finir et là je m'épanche un peu, je n'ai jamais transigé avec les droits de l'homme. Mes états de services pour leur défense et leur promotion sont loin d'être négligeables!!

Écrit par : Djignab | 26/07/2008

Très cher Djignab je comprend parfaitement ton état d'âme au moment ou tu écris ta réponse face au commentaire de Krathos.Honnêtement penses-tu que 7 ans d'oservations suffisent pour faire une analyse objective de la situation politique de la Côte d'Ivoire? Personnellement je ne crois pas.Pour ma part tu devrais rémonter le temps pour comprendre la real situation socio-politique et économique de la Côte d'Ivoire. A bon entendeur...

Écrit par : Tchêfarry | 26/07/2008

Cher Tchêfarry
Merci pour ton commentaire. Je suis d'accord avec toi que sept ans sont insuffisants pour comprendre la situation réelle d'un pays. Une vie entière aussi, ne suffirait pas. Alors on fait quoi?
J'ai un engagement et je suis humain c'est à dire faillible. Je n'ai jamais prétendu détenir la vérité absolue.

Écrit par : Djignab | 26/07/2008

Djignab, vous avez lu des livres sur la côte d'ivoire, vous avez "roucoulé" avec l'encre versé sur de la paperasse et vraisemblablement sympathisé dans des salons "feutrés" (c'est selon) avec des politiciens ivoiriens mais moi, je vis les maux de ma société au quotidien , la dureté d'un plat par jour même si je ne la vis pas personnellement , j'en vois les effets au quotidien alors que vaut de la paperasse au "ventre vide", que valent des images télévisées de sang à la douleur de la balle qui perfore la peau de l'ivoirien se plaignant de la cherté de la vie ?

Moi, j'ai peur de la prison (lol) alors ne me prêtez pas ce que je n'ai pas dit et n'oubliez surtout pas de mettre en relief la "conditionnalité" et l'incertain dans mes propos ( sembler,"ferait",suspecté...).
Quant aux détournements, c'est une évidence puisque des "refondateurs" sont en prison aujourd'hui de ce fait; relativement aux déchets toxiques , j'en respirais quotidiennement à Abidjan quand les responsables administratifs RESPONSABLES (pas forcement coupables) étaient aisément réinstallés par Gbagbo Himself...Où sont les enquêtes et le procureur(pouvoir judiciaire) qui SEMBLE télécommandé directement de la présidence( pouvoir exécutif) ?

Quant au dossier Kieffer, je m'en remets aux pistes du juge Ramael et les différentes SUSPICIONS portées à l'entourage de Gbagbo (je parle bien sur de suspicions) et vu que Kieffer savait beaucoup sur les malversations de filière Café-Cacao, la logique veut bien qu'on ait les yeux, JURIDIQUEMENT braqué sur ces gens-là , ces gens toujours indexés, ces gens aux méthodes qui se répètent : Les escadrons de la mort en Côte d'Ivoire. Et le "téléphone arabe" sait d'où ces gens prennent leurs ordres, il suffit d'analyser l'identité des victimes : Badolo le jardinier de Ouattara , Camara-H militant passionné du RDR,Benoit Dakoury Tabley, frère du "cousin" devenu rebelle....
les ivoiriens ne sont pas idiots, cher Djignag !!! ok ?

Moi, je n'aime pas Wade ( l'homme politique inefficace et non l'individu en tant que tel)) mais je ne vois pas pourquoi je le critiquerai si j'ai pire sur la terre de mes ancêtres, si j'ai encore plus grave dans mon pays ; je préfère me contenter d'un Wade inefficace qu'un ..... (je n'ai pas dit de nom je précise) Expéditif, voilant ses mauvais coups dans du populisme de mauvais gout.

En fait, je ne conteste pas votre droit à la libre expression mais j'ai voulu simplement vous RAPPELER la teneur de vos "amours politiques à l'ivoirienne", et c'est ce schéma de pensée qui m'empêche de m'abaisser pour regarder dans l'anus du poulet alors que le mien semble plus grave.

Cordialement !!!

Écrit par : Krathos | 26/07/2008

Krathos
Deux remarques pour commencer:
-J'aime les femmes et les hommes épris de paix et de bonne volonté. J'aime également les autres même si je souhaite que la sagesse les visite. J'assume mon"amour" pour Laurent Gbagbo et je revendique l'admiration que j'ai pour lui.
- Au cours de mon séjour en cote d'ivoire , j'ai habité des hotels de moyen standing. Je n'ai pas eu l'occasion de visiter les salons feutrés. Si l'occasion s'était présentée, je ne l'aurais pas décliné. Je parle à tout le monde.
Krathos je dois dire que tu m'intrigues parfois. Il y a chez toi un tel mépris de ton pays, de ses institutions, de son peuple que je me demande s'il n'y a pas usurpation.
Un exemple: tu donnes du crédit à des actions à la Rambo contre une réflexion juridique. Tu connais d'où le juge Ramael pour lui faire confiance? Un juge qui convoque des témoins en dehors des règles procéduriaires sais à quoi il expose son enquête. Annulation pour vice de procédure. Qu'un vice président du TGI de Paris fasse cela ne t'étonne pas?
Moi cela m'étonne.
Apparamment tu n'assumes pas les vieux poncifs (escadron de la mort et autres) sur Gbagbo moi je répète que Wade utilise la violence à des fins politiques. Je dis que cette violence a entrainé la mort d'un juge constitutionnel, sept policiers.Je dis que Talla Sylla leader de parti à échapper de peu à l'assassinat. La liste n'est pas exhaustive.
Krathos la cote d'ivoire est la patrie des ivoiriens. On a beau avoir de très bonnes idées pour développer le pays , il faudra compter avec ses habitants. Sauf maintenant si l'on considère qu'on peut y faire un tri sélectif. Une telle chose est relève du totalitarisme dont la face la plus hideuses sont les régimes génocidaire du Rwanda, Pol Pot et Hitler.

Écrit par : Djignab | 27/07/2008

Djignab, Arrêtez de dire que je méprise mon pays et ses institutions !!!! c'est une insulte GRAVE à ma citoyenneté .
et en plus, vous me faites rigoler ....vous dites que parce que Ramael est français , je ne dois pas lui faire confiance mais plutôt me jeter dans les bras du procureur de Côte d'Ivoire qui fonctionne , lui selon les ordres reçus de la présidence.
Quand même, je suis un planteur mais je sais ce que signifie séparation des pouvoirs, et un régime qui ne respecte pas cela , ne mérite pas ma considération.

En fait je connais très mal l'actualité du Sénégal et, en principe, je ne vous reproche pas les "tacles" que vous faites au président Wade, mais je vous rappelle simplement vos "amours abidjanaises" pour que vous sachez "caresser" Wade dans le sens opportun des poils , comparativement à votre "Bien-aimé".

Et concernant le développement de la côte d'ivoire, j'en espère rien du tout si ce régime macabre, incompétent et "proche" du TPI ( Tribunal Pénal International) est encore aux affaires, quitte à me faire vainement traiter de totalitaire, d'hitlérien , de fasciste etc ....

Bien à vous, Djignab !!!

Écrit par : Krathos | 27/07/2008

Que reproche certains sénégalais à Wade?
C'est tout simplement, le parfait dirigeant qui vient au pouvoir après avoir été opposant historique.L'Afrique en possède un grand nombre.Certains condamnent Wade et applaudissent pour Gbagbo ou Mugabé et leurs accordent la bénédiction divine...C'est beau les Africains qui pensent que le combat c'est la France.

Écrit par : hilaire KOUAKOU | 17/08/2008

Les commentaires sont fermés.