topblog Ivoire blogs

22/07/2008

Le nouvel épouvantail

eb4ca604c3a639e5e62617c4e357af36.jpg
On connaissait le camp présidentiel, maintenant nous devons compter avec le clan Gbagbo en attendant de découvrir la tribu de Mama. C’est le quotidien français Libération- jamais à cours de concepts quand il s’agit de calomnier le Président ivoirien- qui nous l’apprend. Exit « les escadrons de la mort », « le charnier de Yopougon », « les velléités génocidaires », l’avatar en cours d’une longue campagne de presse est la disparition à Abidjan en avril 2004 de Monsieur Guy-André Kieffer citoyen franco-canadien.
S’il n’y avait pas disparition d’homme, je rirai volontiers des pathétiques développements médiatiques- dont le quotidien Libération et Thomas Hofnung sont les porte-voix - de l’enquête du juge Ramaël. Dans l’article du jour, on apprend en introduction que le nom du Président Gbagbo n’est pas cité dans la disparition de GAK mais que « celui de son épouse, Simone Gbagbo, figure bien dans le dossier. » Quand on sait que Monsieur Berthé le « témoin fétiche» (le Procureur Tchimou dixit) du Juge Ramaël prétend que GAK après son enlèvement a séjourné deux jours dans les sous sols de la Présidence avant d’être amené dans la ferme de Tony Oulaї où il a été exécuté, on peut se poser des questions sur le Président. Même le contrôle de ses sous-sols lui échappe !!! Au Sénégal nous disons « Boye dê ala, na la gaїndé rèye » autrement dit : à mourir dans la forêt, il est préférable, que cela soit du fait du lion. Connaissant le Woody Gbagbo, il ne peut que se déclarer commanditaire de l’entreprise qui a impliqué son épouse, son Ministre sous ses pieds. C’est une question d’honneur. On est chef Bété pour la vie et toutes les circonstances.
A Libération, il est établi que l’on considère que le taux de mélanine est inversement proportionnel au niveau d’expertise. Il ne faut pas s’étonner que la thèse du Procureur Tchimou soit considérée par Thomas Hofnung comme farfelue. Inutile de préciser qu’il n’aurait pas tenu des propos similaires sur le troisième substitut du Procureur de Saint Brieuc. D’ailleurs quand il lui arrive de venir sur le « terrain » à Abidjan, c’est l’avis des experts de l’ambassade de France et de Licorne qui lui importe. Qu’importe que le Général Poncet économiste de son état se soit planté en décembre 2004 sur ses prédictions sur l’effondrement de l’économie ivoirienne. Que le génocide (de qui ?) tant annoncé, ne se soit pas produit.

A trop en faire, Thomas Hofnung finit par passer aux aveux comme lorsqu’il parle de l’initiative du Procureur Tchimou de demander la mise en examen des anciens collègues français de GAK dans sa disparition « Après avoir entrepris récemment de faire le ménage dans les filières café et cacao, gangrenées par la corruption, Laurent Gbagbo cherche apparemment à lever l’hypothèque d’une mise en cause de ses proches dans cette affaire, à l’approche de l’élection présidentielle en novembre. Pour ce faire, tous les moyens sont bons, y compris les plus farfelus ». Quel est le rapport entre les élections et la disparition de GAK ?
Au Sénégal, nous disons : « Ñou lajj kou dougueu ci wagn bi ? Nga tontou, lalou ma cin bi !! Littéralement, la traduction est la suivante : “à la question, qui est entré dans la cuisine, le coupable du vol des morceaux de viande répond je n’ai pas touché la marmite ”

Commentaires

Je viens de connaître votre blog et votre article trés interessant, mais aussi trés drôle! et je suis agréablement surprise de ces citations Woloff! Ou avez-vous appris à parler (couramment?) Woloff ?

Écrit par : AÏDA | 25/07/2008

Aida
merci de votre passage et de vos compliments.
Je parle couramment Wolof et je suis sénégalais.

Écrit par : Djignab | 26/07/2008

Bonjour,

Nous vous invitons à venir partager "vos nouvelles" en rapport avec le continent africain sur le site communautaire bao.afrobazz.com. Cette initiative a pour objectif d'offrir une meilleure visibilité à la blogosphère africaine francophone ainsi qu'à tout ce qui a trait au continent africain et sa diaspora. La communauté bao.afrobazz.com n'est donc pas réservée aux seuls blogueurs mais à tous ceux et celles qui souhaitent partager et commenter tout type d'information (articles, vidéos, photos… relative à l'Afrique.

Le principe est simple :
1) s'inscrire
2) soumettre une nouvelle trouvée sur le net ou consulter celles déjà présentes sur bao.afrobazz.com
3) voter pour les nouvelles que vous jugez les plus pertinentes.

Alors à très bientôt sur http://bao.afrobazz.com/

L'équipe bao.afrobazz.com

PS : BAO est l'acronyme de Bouche à Oreille

Écrit par : La Team BAO.afrobazz.com | 25/08/2008

Les commentaires sont fermés.