topblog Ivoire blogs

17/06/2008

Une première

8a0595dae656a8c5bbc0703e3719c160.jpgJe considère ce que j’ai lu dans le quotidien le Monde daté du 16juin 2008 comme une mini révolution. Pour la première fois le quotidien du soir reconnaît qu’il n’y a pas eu que des victimes françaises lors des évènements de novembre 2004 en Cote d’ivoire. Certes, il y a encore des efforts à faire dans la description des faits, mais c’est déjà nouveau de lire : « Plus de trois ans après le paroxysme de la crise qui avait vu des hélicoptères français tirer sur des Ivoiriens et les Français d'Abidjan pris pour cible par des "patriotes" du président Laurent Gbagbo ». Cela nous change des « En novembre 2004, la crise diplomatique s'est amplifiée à la suite du départ précipité de Côte d'Ivoire d'environ 20.000 Français dans un contexte de manifestations antifrançaises. Ces manifestations avaient été provoquées par la destruction par l'armée française des avions de chasse de l'armée ivoirienne, elle-même riposte au bombardement d'un camp militaire français à Bouaké, dans le nord du pays. » qu’on lit d’habitude.
Pour ma part, tout en félicitant l’auteur pour cette première, j’encourage le Monde à en faire un peu plus, à s’interroger sur le rôle qu’il a joué dans la légitimation de la politique catastrophique et d’un autre âge de Chirac en Cote d’ivoire.
Pour lire l’article du Monde :
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2008/06/16/a-abidja...

Les commentaires sont fermés.