topblog Ivoire blogs

09/06/2008

Disparition de Guy André Kieffer

1fe4e283a05478d0e96688d05760fd95.jpg
Depuis que je m’intéresse aux développements judiciaires de la disparition de GAK, je me suis toujours fixé la règle de ne pas commenter les propos de sa famille et de ses amis. Je trouve légitime, quand on est confronté à la disparition d’un être aimé, de recourir à tous les moyens pour être fixé sur son sort. Mais je dois avouer que le dernier communiqué de la famille de Monsieur Kieffer m’intrigue en ce sens que rompant avec la quête légitime de la vérité il s’enfonce dans un débat politico judiciaire qui ne peut que l’aliéner tous ceux qui en Côte d’ivoire veulent que la vérité triomphe. Sauf, bien évidemment, s'ils n'attendent rien de ce côté.
Le communiqué de la famille de GAK publié ce jour par l’APA, est une mise en accusation du Président Laurent Gbagbo suite à son interview à la chaîne de télévision France 24 dont la transcription est sur le blog de Delugio. Si l’on en croit ce communiqué, la conviction des proches de Monsieur Kieffer tire son origine du dossier d’instruction du juge Ramaël.
Sans vouloir polémiquer avec les proches de GAK, j’aimerais qu’ils posent les questions suivantes au juge Ramaël :
● qu’attend –il, vu que son opinion est faite, pour mettre en examen le Président Gbagbo ?
● Si des raisons diplomatiques l’empêchent de mettre en examen le Président ivoirien pourquoi ne le convoque-t-il pas comme témoin assisté ?
● Pourquoi depuis trois ans qu’on évoque la piste politique, n’a-t-on pas vu la mise en mise en examen d’un quelconque responsable?
● Le juge Ramaël, si je ne me trompe pas a eu à entendre divers responsables de la filières cacao et les autorités politiques de tutelles pourquoi n’a-t-il pas mis en examen aucun d’eux.
Pour finir et ceci à l’intention de la famille Kieffer, elle ferait mieux de ne pas reprendre des termes de Libération et de Thomas Hofnung: « Mais nous n’accepterons pas que le crime perpétré contre Guy-André Kieffer soit réduit à un détail de l’histoire. » Cela ne sert pas leurs intérêts.

Commentaires

C'est tout à fait normal que vous soyez étonné du communiqué de la famille Kieffer !!!
ce n'est pas un hasard si la famille a multiplié les initiatives pour que Gbagbo soit au parfum de cette affaire car toutes les enquêtes menées ont converger vers la piste de l'entourage présidentiel !!!

connaissez-vous kadet bertin, le sieur legre michel , tony oulai , bohoun bouabré etc ..... tous ces noms ont été cités dans cette affaire de troc cacao contre armement qui a abouti à l'assassinat de GAK ...
alors , comprenez donc les nombreux obstacles qui ont empêché le juge français de faire normalement son obstacle...
La mort de ce journaliste n'est pas banale car elle touche directement le cercle présidentiel au niveau des diverses suspicions alors ne venez pas travesti la logique raisonnable de ce communiqué de la famille Kieffer...

peut-être que lorsque l'affaire, avec bien d'autres encore, arrivera devant les instances internationales , le clan sera beaucoup plus prolifique ............
car la mort de Kieffer est liée à une scabreuse affaire de détournements financiers dans laquelle des noms de l'entourage présidentiel sont cités, et c'est ce qui parait suspect dans l'affaire.
Contrairement à ce que Gbagbo essaie de faire croire, on ne doit pas circonscrire cette affaire aux prérogatives de la police ou de la gendarmerie car elle a une autre dimension.

Écrit par : Krathos | 09/06/2008

Krathos
J'ai moins de certitudes que toi mais je sais qu'en matière pénale la responsabilité est individuelle. D'autre part j'ai toujours du mal avec le concept "entourage du chef de l'état". C'est qui cet entourage? Sa famille, les membres de son cabinet, son gouvernement, la direction de son parti le FPI, les visteurs du soir, ses amis? Il faudra être un peu plus précis!

Écrit par : Djignab | 09/06/2008

Je constate pour ma part que depuis que l'on parle de Kieffer et du cacao, nous n'avons jamais vu d'enquête concernant le trafic que pratiquent les rebelles dans le Nord de la Côte d'Ivoire. Il est certain que la zone était encore plus risquée pour les journalistes. Dans le sud, les journalistes français pouvaient se permettre des audaces parce qu'ils se sentaient protégés par leur armée.
Que l'on retienne une fois pour toutes que ce qui est arrivé à ce journaliste fait partie de son métier. Dans tous les pays du monde, y compris en France, ces situations sont courantes. Il y a souvent des mort inexpliquee comme celle de Pierre Bérégovoy en France. Tous ceux qui mettent leur nez dans des trous trop particuliers savent les risques qu'il prennent.

Écrit par : St-Ralph | 10/06/2008

Dans l'affaire Kieffer,et selon les enquêtes du juge français Ramael l'entourage concerne son homme de confiance et cousin direct ( Kadet Bertin), michel legré ( beau frere de sa femme elle même citée), Le nom du ministre Bohoun Bouabré ayant été longuement évoqué....

cette histoire de responsabilité individuelle ne tient pas de ce cas-là, vu que l'affaire semble avoir une dimension très politique et diplomatique également...
Souvenons nous de l'affaire Litvinenko qui a brouillé les relations diplomatiques entre la Russie et la Grande-Bretagne alors malgré, les tentatives de banalisation, il faudrait bien revenir à la raison et reconnaitre que cette affaire cache beaucoup de secrets d'État...

Difficile aussi pour un président qui banalise la disparition de Kieffer de croire à cela lorsqu'il cite nommément le nom du juge français en charge de l'affaire ; comme quoi, cela n'est pas le dernier de ces soucis et il sait bien les contours de la disparition de l'individu...

La famille a donc de nombreuses pièces à conviction qui montre que le président aurait pu être d'un très grand apport au dénouement de cette affaire, seulement s'il en matérialisait la volonté, au lieu de faire dans la langue de bois.

Écrit par : Krathos | 10/06/2008

Les commentaires sont fermés.